Image Dettes : principes et fonctionnement

Dettes : principes et fonctionnement

Essentiel pour la survie et le bon fonctionnement de l'entreprise, avoir des dettes permet d'oxygéner sa santé financière et de maîtriser son exploitation. En effet, la vie d'une entreprise est faite d'investissement, de financement et de production. De ce fait, ses projets et ses engagements envers les tiers ont besoin d'être financés.

L'intérêt des dettes financières

L'entreprise contracte des dettes financières au niveau des établissements de crédit spécialisés, des banques et de l'État pour assurer le financement de ses activités. Pour évaluer l'intérêt des dettes financières et leur mécanisme, il convient d'identifier leur nature, leur principe et leur fonctionnement.

Nature des dettes financières

Selon leur provenance, il existe différentes catégories de dettes financières, à savoir les emprunts obligataires, les emprunts contractés au niveau des établissements de crédits, ceux assortis de conditions particulières, les emprunts participatifs, les billets de fonds ainsi que billets de trésorerie .

Leur distinction est essentielle pour différencier les créanciers, la priorité et les modalités de remboursement des dettes. En outre, les emprunts obligataires et les emprunts de conditions particulières ont une méthode d'acquittement assez distincte des autres types de dettes.

Sous l'accord du créancier, les emprunts obligataires sont convertibles en actions et celui-ci devient alors associé de l'entreprise pendant une période définie. Quant aux emprunts de conditions particulières, ils sont assez spécifiques d'une manière qu'ils peuvent être remboursés en dernier lieu à l'Etat et que la rémunération peut être injectée dans les fonds propres de l'entreprise. L'entreprise peut ainsi compter sur différentes sortes d'aides pour financer son développement et son exploitation, mis à part les prêts bancaires.

Le principe des dettes

Le remboursement des dettes suivent un principe d'exigibilité. Concrètement, les facilités de caisse sont ponctuelles, tandis que l'amortissement des prêts à court, à moyen et à long terme sont étalés dans le temps avec une exigibilité décroissante. Un prêt à court terme sera donc plus exigible qu'un prêt à long terme.

Afin de retracer le degré d'exigibilité des dettes financières, l'entreprise procède au bilan patrimonial. Ce tableau permet de répertorier les passifs par ordre d'exigibilité croissante et les actifs par ordre de liquidité croissante. La disposition facilite la lecture du bilan afin d'évaluer les priorités des dettes et de voir s'il y a un bon équilibre entre les liquidités et les exigibilités. Ceci permet également de distinguer les éléments du passif qui finance les actifs.

Fonctionnement des dettes

Même si le fait d'avoir des dettes financières est par principe indispensable pour l'entreprise, les dettes peuvent au contraire l'handicaper lorsqu'elles deviennent lourdes à porter. En effet, l'endettement financier est un sujet à double enjeu. Il peut dégager soit un effet boomerang ou soit un effet levier du rendement de l'entreprise.

À cet effet, Cyrille Vernes (découvrez son site internet ici : https://cyrillevernes.wordpress.com/), un expert dans le domaine de la finance, préconise de mesurer le risque lié aux dettes financières dans le cadre d'un investissement. L'utilisation d'indicateurs comme la capacité d'endettement et la capacité de remboursement permettront d'apprécier si l'investissement est opportun compte tenu de la situation de l'entreprise.

Cependant, Cyrille Vernes pense que si l'entreprise sait tirer profit de cet investissement, il peut l'utiliser comme un levier de développement.